Scène de vie, scène de torture

Roger s’était levé à l’aube, comme tous les jours, depuis l’arrivée des templiers. Il s’était forcé à aller à la Chapelle pour prier, dans cette vaste pièce pleine de personnes qui murmurent, l’air terrifiées, dans un air saturé d’un mélange doucereux et de sueur aigre. Il en avait déjà sa claque. Il n’en pouvait plus. Il avait l’Inquisition qui lui sortait pas tous les pores de sa peau crasseuse de docker. Ca oui, ils étaient artherkiens, et oui, quand il donnait son denier, il pouvait aller prendre une soupe chaude, aussi. Ah oui, ca aussi, il pouvait aller à confesse, dire ses pêchés, et recevoir le pardon du Grand et Très Saint Père. Foutaises que tout ca. Il n’en pouvait plus. Il avait faim, froid, et mal au dos. Les coups de trique pleuvaient.

Comme la veille, là...

Lire la suite »

Le débarquement est finalement arrivé

Dans le silence feutré de la nuit se mirent à résonner les craquements et les grincements sinistres du bois contre le bois. Puis, alors que ces bruits commençaient à emplir l’air, vinrent plus sinistres encore les claquements métalliques de bottes armurées contre le ponton. En rythme, réguliers et ordonnés, lourds à la fois sur le plancher et de sens, ces claquements se répercutaient dans les ruelles, échos tonitruants d’un avenir assombri.

Des ordres secs vociférés pour couvrir le débarquement de l’Inquisition. La vie, paradoxalement, semblait à la fois s’animer dans le port, et s’éteindre derrière les volets maintenus fermés par les habitants. Des ordres secs orientant le déchargement de caisses et de matériels...

Lire la suite »

Dans les rues, ces derniers jours

Roger cracha par terre puis s’essuya la bouche du revers de la main, l’air méprisant en regardant l’horizon. Tout marin qu’il était, il voyait dans ce navire qui s’éloignait une sorte de malédiction. L’avorton crâne d’oeuf qui avait été le régent de la ville s’en allait avec pour toute « punition » d’échapper à la corde ou aux bûchers de nos amis les inquisiteurs, à la faim qui tiraillait le ventre, à la misère qui trainait comme une fange glauque dans les ruelles. Ouais, c’était sûr, il s’en tirait à bon compte, le beuglard. En plus, de ce qu’on lui avait raconté, plein de gens s’étaient dressés pour défendre son cas, son point de vue, alors même qu’il avait fait un bide retentissant comme le silence qui avait suivi ses exhortations à se battre.

Le malheureux docker...

Lire la suite »

Du nouveau en mer

Aux premières lueurs du jour, alors que le soleil commençait à nimber la mer d’une myriade d’étoiles remplaçant celles, diaphanes, qui disparaissaient dans le ciel, Clodion et Euric se dirigeaient vers la côte nord de Lighthaven. Comme à l’accoutumée, ils partaient en quête de verre de mer, ces morceaux de verre que les fonds marins charriaient dans les rouleaux, les lissant au fil des ans. La poussière se soulevait à peine sous leurs pas, le matin chantant, comme la belle journée qui s’annonçait. Ils devisaient tranquillement au gré du chemin sur les dernières nouvelles, la démission de l’édile, la fête qui, pourtant récente encore, l’avait célébré, les loups qui glapissaient dans la nuit, leur échine frissonnant encore au souvenir macabre.

C’était d’un bon pas qu’i...

Lire la suite »

Nouvelles et voeux – Janvier 2017

Bonjour à tous,

Avant toute chose, au nom de toute l’équipe, je vous souhaite à tous une excellente année 2017. Qu’elle soit pour vous source de beaucoup de joies, de satisfactions et de réussites.

2016 a été l’année qui a vu l’ouverture du serveur T4C Brumes. Après de longs mois de travail acharné –j’en profite d’ailleurs pour remercier sincèrement toutes les personnes ayant apporté leur contribution–, le serveur a ouvert ses portes en mai, pour vous accueillir dans l’univers de Brumes.

Depuis, beaucoup de choses se sont passées, sur lesquelles je ne reviendrais pas ici, et qui ont conduit à voir considérablement chuter la fréquentation du serveur...

Lire la suite »